top of page

Visite médicale de fin de carrière, pensez-y !

Dernière mise à jour : 15 juin 2022

Vous faites partie de la filière technique ? À compter du 1er octobre 2021, la CeA devra informer les services de santé au travail de votre départ à la retraite.


Cela permettra au médecin de prévention d’organiser la surveillance de votre santé en lien avec votre médecin traitant et vous ouvrira des droits en cas de dégradation de votre santé.


Vous avez bénéficié pendant votre carrière d’un suivi individuel renforcé de votre santé en raison de votre exposition à un ou plusieurs risques.


Il s’agit par exemple de l’amiante, du plomb, d’agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction, de certains agents biologiques, de rayonnements ionisants, du risque hyperbare, du risque de chute de hauteur lors des opérations de montage et de démontage d’échafaudages.


À compter du 1er octobre 2021, la CeA devra informer les services de santé au travail de votre départ à la retraite et vous en informer.


Pourquoi ?


Cela permettra à la médecine de prévention de préconiser votre surveillance post-professionnelle en lien avec votre médecin traitant·e, si cela s’avère nécessaire.


Sur quelle base ?


Les informations contenues dans votre dossier médical en santé au travail, vos déclarations et de celles de vos éventuels employeurs passés, un état des lieux de vos expositions aux facteurs de risques professionnels mentionnés à l’article L. 4161-1 du Code du travail.


Dans quel but ?


Ce suivi vous ouvrira des droits, en cas de dégradation de votre santé. Vos dépenses médicales seront prises en charge à 100% sans avance de frais.


Vous n’avez pas été convoqué·e à une telle visite médicale et vous pensez y avoir droit ? Contactez-nous !

Commentaires


bottom of page