top of page

Le congé de proche aidant et ses conséquences

Dernière mise à jour : 10 juin 2022

Les fonc­tion­nai­res et les contrac­tuels béné­fi­cient d’un congé de proche aidant pour accompagner un proche qui présente un han­di­cap ou une perte d’auto­no­mie d’une par­ti­cu­lière gra­vité.


Ce congé porte sur une période maximale de trois mois, renouvelable dans la limite d’un an sur l’ensemble de la carrière.


Il est de droit.


Sa durée est assimilée à une période de service effectif et est prise en compte pour la retraite.


La ou le fonctionnaire titulaire reste affecté dans son emploi. Si elle ou il est stagiaire, il voit sa date de fin de stage reportée. Les contractuel·les conservent le bénéfice de leur contrat à l’issue de ce congé dans certaines conditions.


Commentaires


bottom of page