top of page

Astreintes en viabilité hivernale 2022/2023 : le bon sens l’a emporté

Dernière mise à jour : 17 nov. 2022

L’organisation des astreintes en viabilité hivernale est un équilibre délicat, qui a bien failli être remise en question.

Agent·es des routes, souvenez-vous : cette organisation était le résultat de l’alliance de la majorité des partenaires sociaux et de la détermination affichée par les équipes des centres d’entretien et d’intervention (CEI).


En effet, en 2021, l'administration proposait de nouvelles modalités pour les astreintes en viabilité hivernale. Elles auraient été néfastes à votre santé et à votre vie de famille, avec notamment une prise d’astreinte dans la nuit de dimanche à lundi à minuit.



Vous vous étiez mobilisés pour faire connaître votre ras-le-bol et l’UNSA CeA, notamment, s’était battue pour une autre organisation, plus respectueuse des personnes et pour un redimensionnement des équipes.


Ce que nous avions obtenu ensemble :

  • début de la semaine d’astreinte le lundi matin à 7h, 7h30 ou 8h selon les centres d’entretien et d’intervention (CEI)

  • dotation individuelle de téléphone professionnel pour chaque agent·e d’astreinte

  • garantie d’une journée de RTT fixe le vendredi toutes les deux semaines

  • possibilité de moduler cette RTT pour raison personnelle, avec l’accord de la hiérarchie

  • accès à une voiture de service pour les personnes d’astreinte (selon capacité), avec autorisation de remisage à domicile

  • engagement de l’administration de revoir le dimensionnement des équipes afin de ne pas faire peser sur les personnes en place une organisation néfaste pour leur santé

Pour quelques situations de dépassement horaire journalier, cet équilibre délicat a failli être remis en question.


Heureusement, par le dialogue, l’UNSA CeA et la quasi-totalité des partenaires sociaux ont obtenu que le bon sens l’emporte avec :

> le maintien du dispositif VH en cours

> le traitement individuel des situations de dépassement horaire journalier.


Ce que l’UNSA continue à demander pour vous :

  • la reconnaissance de votre expertise qualifiée via le référentiel métiers de la CeA (passage dans le groupe supérieur) pour un déroulé de carrière en correspondance avec vos qualifications

  • un régime indemnitaire à la hauteur de vos qualifications (300 euros par mois au moins)

  • le bénéfice de la prime "jours d’ancienneté"

  • la création d’une sujétion "risque"

  • une organisation incluant la conduite à deux pour assurer votre sécurité en :

> interdisant la marche arrière avec les poids lourds en situation de conduite isolée

> interdisant les manipulations simultanées (conformément aux préceptes du Code de la route : 2 mains sur le volant et 2 yeux sur la route)

> assurant une protection mutuelle en cas d’agression


Bon à savoir

La CeA s’est engagée.


Si le temps de travail devait dépasser 12 heures sur une journée, selon leur état de fatigue, les agents doivent alerter leur hiérarchie qui devra alors adapter leurs tâches et accorder une vigilance particulière aux conditions de leur retour à domicile.


L’alternative consisterait pour l’agent à rentrer à son domicile avant la fin de son horaire de travail avec validation formelle du chef de service concerné. Un décompte des heures non réalisées sera effectué, l’agent choisira pour les compenser entre ponction sur les heures supplémentaires, les RTT, le CET, etc.

תגובות


bottom of page